Condition féminine

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

La condition féminine[N 1] dans le monde connu varie en fonction des lieux et des cultures.

A Westeros[modifier]

Dans les Sept Couronnes[modifier]

Généralités[modifier]

Dans la société féodale des Sept Couronnes, le rôle de la femme dépend entre autres de sa condition sociale. Chez les roturiers, les femmes peuvent occuper des positions équivalentes à celles des hommes dans plusieurs domaines. Elles peuvent notamment posséder et tenir des auberges[1] ou des établissement de plaisir[2][3].

Selon leur personnalité, elles peuvent très bien imposer leurs vues à leur mari[4]. D'une certaine manière, le rôle des femmes dans la noblesse peut sembler plus effacé. Si elles bénéficient généralement d'une éducation soignée, généralement prodiguée par une septa[5], celle-ci les destine à des tâches d'intendance de la maisonnée de leur futur époux. En effet, la condition des jeunes filles de la noblesse est bien souvent de permettre une alliance matrimoniale avantageuse à leur maison[6][7][8]. Lors des conflits, il est d'ailleurs reconnu que les filles et les femmes ont moins de valeur en tant qu'otages[9]. Cependant, elles peuvent exceptionnellement obtenir des positions importantes.

Le mariage peut leur être imposé par leur père ou par leur suzerain légitime, laissant peu de place aux sentiments et aux espoirs personnels des femmes[11][14]. Toutefois, des exemples de femme ayant accédé à des responsabilités importantes existent, même s'ils ne sont pas la norme[N 2].

La religion des Sept peut revêtir des aspects misogynes, certains religieux faisant de la femme un être impur, manipulateur et dépravé, n'hésitant pas à jouer de ses charmes pour soumettre les hommes. Trois aspects de la divinité sont toutefois féminins : la Mère, la Jouvencelle et l'Aïeule. Au-delà de leur caractère sacré, elles sont un reflet de la place dévolue aux femmes dans la société ouestrienne[15]. Une forme particulièrement humiliante de pénitence réservée aux femmes est la marche d'expiation[16].

Exception dornienne[modifier]

Exception fer-née[modifier]

La culture fer-née, modelée par les principes de l'Antique Voie, est exclusivement guerrière et maritime[17]. Les valeurs martiales y étant prépondérantes, cela ne laisse de fait que peu de responsabilités aux femmes, qui ne sont pas même représentées au sein du clergé.

En plus de leurs épouses légitimes (les femmes-roc) qui donnaient naissance à leurs héritiers, les combattants fer-nés enlevaient fréquemment des femmes lors de leurs razzias afin qu'elles deviennent leurs concubines ou leurs servantes (les femmes-sel). Si cette pratique semble être tombée en désuétude[18], certains fer-nés comptent cependant toujours des femmes-sel dans leurs foyers. C'est le cas notamment de Victarion Greyjoy[19], et le futur lord Balon en capture lors de ses premières razzias[20].

Exceptionnellement, certaines femmes peuvent être admises dans les équipages au même titre que leurs maris et l'on prétend que la mer et le sel les masculiniseraient ; elles seraient ensuite dotées des mêmes appétits et aspirations que la plupart des hommes[21]. Plus rares encore sont celles qui, comme Asha Greyjoy, deviennent les capitaines de leurs navires[18]. Étant dotée d'un charisme certain et ayant démontré ses talents de meneuse d'hommes[22], cette dernière a acquis le respect de son équipage qui est prêt à mourir pour elle[23].

Les Paludiers[modifier]

L'isolement des Paludiers et leur culture très respectueuse de l’héritage des Premiers Hommes et des enfants de la forêt font que leur organisation sociale est très spécifique. Les femmes de ce peuple peuvent ainsi être de redoutables pêcheuses et chasseresses, arborer des habits considérés comme masculins, et être initiées aux techniques de combat propres à ce peuple[24][25].

Les clans des Montagnes de la Lune[modifier]

Vivant en marge des populations ouestriennes, les clans des Montagnes de la Lune ont une structure tribale qui semble relativement égalitaire au regard des rapports hommes-femmes. Ces dernières prennent part aux palabres et aux conseils de guerre, et certaines d'entre elles peuvent devenir des chefs de clans et des guerrières respectés à l'instar de Chella[26].

Au-delà du Mur[modifier]

En Orient[modifier]

Dans les cités libres[modifier]

A Volantis[modifier]

Les triarques, dirigeants de la cité libre de Volantis, sont élus par tous les propriétaires terriens de la ville, hommes et femmes[27]. Autrefois, certains triarques, comme Trianna, étaient des femmes. Appartenant à la faction des Éléphants, ce sont elles qui ont mis fin au Siècle de Sang. Depuis, aucune femme n'a plus accédé à ce mandat[28].

Chez les Dothrakis[modifier]

À première vue, la condition des femmes chez les Dothrakis pourrait sembler très mauvaise. Elles sont en effet reléguées à un rôle d'arrière-plan dans les khalasars et ne sont considérées que comme des biens lors des conflits entre différents khals[29]. En effet, le mode de vie guerrier des Dothrakis laisse peu de place aux femmes en dehors de leur rôle de génitrice, ce qui est illustré par la cession des armes rituelles à son époux par la future khaleesi lors de son mariage avec un khal[30]. Cependant, le cœur de la vie spirituelle des Dothrakis est représenté par le dosh khaleen, une assemblée d'anciennes khaleesis qui représente une autorité indiscutable à Vaes Dothrak où elles ont préséance sur les hommes[31].

Chez les Lhazaréens[modifier]

Le culte du Pâtre Suprême est rendu par des prêtresses qui officient dans des temples où elles assurent également la fonction de guérisseuses. L'importance de leur position sociale est attestée par la somptuosité de leurs robes, et la fonction se transmet de mère en fille[29].

A Qarth[modifier]

Dans le Pays de Ghis[modifier]

La vie des femmes du Pays de Ghis est sensiblement différente de celle des Ouestriennes. En effet, elles sont voilées[32] et leurs époux les considèrent comme un bien à protéger : regarder une femme noble équivaut à attenter à son honneur. C'est un affront qui ne peut être lavé que par des châtiments tels qu'arracher le foie de celui qui a « violé des yeux » cette femme[33].

Les fonctions et les institutions religieuses sont toutefois l’apanage des femmes, qui officient comme prêtresses dans les temples dédiés aux anciens dieux de Ghis. Nommées les Grâces, elles sont subdivisées en plusieurs ordres soumis à l’autorité de la Grâce Verte[34][35][36][37][38].

Ailleurs dans le monde[modifier]

Dans les îles d'Été[modifier]

Voir aussi[modifier]

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Dans Le Trône de Fer, George R. R. Martin utilise de nombreux personnages féminins qui sont dotés de chapitres dans lesquels l'univers et l'intrigue sont vus à travers leurs yeux (notamment lady Catelyn Stark et ses deux filles Sansa et Arya, la princesse Daenerys Targaryen, la reine Cersei Lannister et Brienne de Torth pour les principaux, mais aussi Asha Greyjoy et Arianne Martell). La plupart de ces femmes sont en opposition avec une société patriarcale dans laquelle elles cherchent à trouver leur place (cf. entre autres A Game of Thrones, Chapitre 56, Catelyn ; A Clash of Kings, Chapitre 61, Sansa ; A Storm of Swords, Chapitre 20, Tyrion ; A Feast for Crows, Chapitre 08, Cersei ; A Feast for Crows, Chapitre 15, Brienne ; A Feast for Crows, Chapitre 20, Le Noyé ; A Feast for Crows, Chapitre 41, La princesse en la Tour), ce qui fait de la condition féminine un thème majeur de l’œuvre, qu'on retrouve également dans les nouvelles, en particulier dans L'Épée Lige.
  2. Voir notamment la position de lady Maege Mormont et de ses filles qui ne semble pas soulever d'objection dans le Nord, le rôle de la reine Alysanne Targaryen qui conseillait ouvertement son époux, la position de la princesse Rhaenyra Targaryen qui fut longtemps associée aux conseils de son père Viserys I Targaryen, ainsi que la princesse Elaena Targaryen qui joua un rôle important dans la conduite des affaires des Sept Couronnes sous Daeron II Targaryen.

Références[modifier]

  1. A Game of Thrones, Chapitre 29, Catelyn.
  2. A Clash of Kings, Chapitre 16, Tyrion.
  3. A Storm of Swords, Chapitre 30, Arya.
  4. A Storm of Swords, Chapitre 14, Arya.
  5. A Game of Thrones, Chapitre 08, Arya.
  6. A Game of Thrones, Chapitre 07, Catelyn.
  7. A Storm of Swords, Chapitre 03, Catelyn.
  8. A Storm of Swords, Chapitre 20, Tyrion.
  9. A Clash of Kings, Chapitre 08, Catelyn.
  10. A Feast for Crows, Chapitre 04, Cersei.
  11. 11,0 et 11,1 L'Épée Lige.
  12. Appendices AFFC.
  13. A Game of Thrones, Chapitre 58, Sansa.
  14. A Clash of Kings, Chapitre 17, Bran.
  15. A Dance with Dragons, Chapitre 55, Cersei.
  16. A Dance with Dragons, Chapitre 66, Cersei.
  17. Les origines de la saga, Les couronnes de bois flotté.
  18. 18,0 et 18,1 A Clash of Kings, Chapitre 12, Theon.
  19. A Feast for Crows, Chapitre 30, Le Ravisseur.
  20. A Feast for Crows, Chapitre 02, Le Prophète.
  21. A Clash of Kings, Chapitre 25, Theon.
  22. A Clash of Kings, Chapitre 57, Theon.
  23. A Feast for Crows, Chapitre 12, La Fille de la Seiche.
  24. A Clash of Kings, Chapitre 22, Bran.
  25. A Clash of Kings, Chapitre 29, Bran.
  26. A Game of Thrones, Chapitre 57, Tyrion.
  27. A Dance with Dragons, Chapitre 07, Le domestique du marchand.
  28. A Dance with Dragons, Chapitre 19, Tyrion.
  29. 29,0 et 29,1 A Game of Thrones, Chapitre 62, Daenerys.
  30. A Game of Thrones, Chapitre 12, Daenerys.
  31. A Game of Thrones, Chapitre 47, Daenerys.
  32. A Dance with Dragons, Chapitre 53, Daenerys.
  33. A Storm of Swords, Chapitre 58, Daenerys.
  34. A Dance with Dragons, Chapitre 03, Daenerys.
  35. A Dance with Dragons, Chapitre 69, Le dompteur de dragons.
  36. A Dance with Dragons, Chapitre 56, Le garde de la reine.
  37. A Dance with Dragons, Chapitre 24, Daenerys.
  38. A Dance with Dragons, Chapitre 31, Daenerys.