Épisode 60 - Les vents de l'hiver

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Épisode 60)
Aller à : navigation, rechercher
Les vents de l'hiver
Informations
V.O. The Winds of Winter
Réalisation Miguel Sapochnik
Scénario David Benioff et D. B. Weiss
Date de diffusion initiale Miniusa.png 26 juin 2016
Audiences 8,89 millions de téléspectateurs lors de la première diffusion sur HBO
Saison 6
La Bataille des bâtards (Saison 7)
Peyredragon

Les vents de l'hiver[N 1] est le dixième épisode de la sixième saison de la série télévisée Game of Thrones. Il s'agit du soixantième épisode de la série télévisée.

Synopsis[modifier]

À Port-Réal, une foule considérable (dont lord Mace Tyrell et sa fille Margaery, et ser Kevan Lannister)entre au Grand Septuaire de Baelor pour assister au procès de Loras Tyrell et de Cersei Lannister. Amené le premier devant ses juges, Loras renonce au procès en avouant tous ses crimes. Il se prosterne devant le Grand Moineau et implore la grâce de pouvoir expier en vouant sa vie à la Foi. Il abandonne ainsi le nom de Tyrell et son titre d’héritier de Hautjardin[D 1]. Dans l'assistance, lord Mace Tyrell tente de protester, mais Margaery le retient. Les moineaux saisissent Loras et lui gravent au couteau la marque des Sept sur le front[D 2].

Au Donjon Rouge, Cersei observe de sa fenêtre le septuaire en buvant un verre de vin. Le roi Tommen s’apprête à s'y rendre, mais Gregor Clegane l'empêche de quitter la pièce[D 3]. Le Grand Mestre Pycelle quitte également ses appartements, où il a laissé une prostituée, mais une fillette l'arrête en lui murmurant quelque chose à l'oreille.

Dans le Grand Septuaire, le Grand Moineau envoie Lancel Lannister au Donjon Rouge pour en ramener la reine, de gré ou de force. Attendant en haut des marches du monument que ses hommes se rassemblent, Lancel remarque l'étrange manège d'un gamin. Il le suit dans les sous-sols sombres du septuaire, et se fait frapper dans le dos d'un coup de couteau par l'enfant[D 3].

Dans le Donjon Rouge, Pycelle, suivant la fillette, se retrouve dans l'antre de Qyburn. Ce dernier s'excuse auprès du Grand Mestre de le faire mourir dans un endroit si froid et obscur, et Pycelle est poignardé à plusieurs reprises par de nombreux enfant surgit de l'obscurité[D 4].

Dans le Grand Septuaire, Margaery comprend que l'absence prolongée de Cersei et de Tommen n'est pas normale. Elle tente de convaincre le Grand Moineau de faire évacuer l'édifice, mais ce dernier refuse. Alors que la panique gagne l'assistance, dans les caves, Lancel, rampant, découvre des dizaines de tonneaux d'où suinte un liquide verdâtre. Trois bougies se consument dans une flaque de ce liquide. Reconnaissant le feu grégeois, Lancel tente de parvenir jusqu'aux bougies pour les éteindre, mais il est trop tard. Le feu grégeois explose et détruit le septuaire, ses occupants et les constructions alentours[D 5].

De sa fenêtre, Cersei observe avec satisfaction cette destruction en buvant sa coupe de vin. Elle va ensuite retrouver sa prisonnière, Septa Unella, et lui annonce la mort du Grand Moineau et de toutes ses ouailles. Elle la laisse ensuite aux mains de son « nouveau dieu », Gregor Glegane. En refermant la porte de la cellule sur la septa hurlante, elle s’exclame trois fois : « Infamie ! » en référence aux mots scandés par la septa lors de la marche d'expiation de la souveraine[1]. De la fenêtre de sa chambre, Tommen a assisté lui aussi à l’annihilation du septuaire. Calmement, il dépose alors sa couronne et se jette par la fenêtre.

Aux Jumeaux, lord Walder Frey célèbre bruyamment la victoire des Frey et des Lannister sur les Tully en compagnie de ses fils, de Jaime Lannister et de Bronn. Jaime douche la joie de son hôte en lui reprochant de n’avoir servi à rien puisqu’un Lannister a dû venir reprendre Vivesaigues pour lui[D 3].

Cersei se tient devant la dépouille de son fils Tommen. Elle ordonne à Qyburn d’incinérer le roi et d’enterrer ses cendres là où se trouvait le septuaire, afin qu'il repose auprès de son grand-père, de sa sœur et de son frère.

Samwell, Vère et son fils arrivent à Villevieille. Ils sont accueillis à la Citadelle par un mestre peu avenant, à qui Sam tend une lettre du lord Commandant de la Garde de Nuit Jon Snow précisant qu’il veut devenir mestre. Le mestre déclare devoir en conférer avec un Archimestre, et qu'en attendant Sam peut patienter dans la bibliothèque, mais il interdit à Vère et à son fils de l'y suivre. Sam pénètre donc seule dans la bibliothèque, qui se révèle colossale. Subjugué, Sam contemple les rayonnages qui montent à perte de vue[D 6].

À Winterfell, Davos affronte Mélisandre devant Jon Snow, lui reprochant d'avoir fait brûler la princesse Shôren, qu'il aimait comme sa propre fille. Mélisandre est obligée d'avouer avoir fait une erreur, car cette mort n'a servi à rien. Davos réclame sa mort, et Jon, horrifié, lui demande ce qu'elle a à dire. Mélisandre se défend en soutenant n'avoir fait qu'obéir aux ordres du Maître de la Lumière. Jon lui ordonne de partir immédiatement, sinon, il la fera pendre, et Davos promet dans ce cas de la pendre lui-même.

La voyant partir depuis les remparts de Winterfell, Jon déclare à Sansa qu’elle est la dame de Winterfell et que c’est grâce à elle s’ils ont vaincu Ramsay Bolton. Sansa lui demande de la pardonner de ne pas lui avoir révélé avoir fait appel aux chevaliers du Val. Jon répond qu'ils doivent se faire mutuellement confiance, car ils sont les derniers Stark, et que leurs ennemis sont nombreux. Sansa l'informe qu'un corbeau blanc est arrivé de la Citadelle, annonçant que l’hiver est là, comme leur père l'avait annoncé.

À Dorne, Ellaria Sand et les Aspics des Sables reçoivent lady Olenna Tyrell, qui porte le deuil de sa maison. La Reine des Épines commencent par clouer le bec des Aspics, puis Ellaria lui propose une alliance contre les Lannister. Mais lady Olenna réplique qu'ayant tout perdu, la survie ne correspond plus à rien pour elle. Ellaria réplique alors qu'elle lui propose plutôt la justice et la vengeance, et Varys, surgissant de l'ombre, complète en promettant le feu et le sang[D 7].

À Meereen, Daario Naharis annonce à Daenerys Targaryen que sa flotte est presque prête. La reine lui apprend alors qu’il ne viendra pas avec elle à Westeros et qu'il restera sur place pour maintenir l'ordre dans la ville, le temps qu'un nouveau dirigeant soit désigné par ses habitants. Il la supplie de l’emmener, mais elle refuse, car elle ne peut se permettre de revenir dans son royaume avec un amant, et Daario se résigne. Daenerys retrouve ensuite Tyrion dans la salle d’audience. Il tente de la réconforter, mais elle lui répond qu'elle est effrayée par la facilité avec laquelle elle s'est séparée d'un homme qui l'aimait tant. Tyrion lui répond que nombreux seront ceux qui l'aimeront, mais que lui, il croit en elle, et que, s'il ne peut lui offrir son épée, il souhaite lui offrir ses conseils. Daenerys lui épingle alors une broche à son vêtement et lui dit : « Tyrion Lannister, je vous nomme Main de la reine », et Tyrion ploie le genou devant sa souveraine.

Aux Jumeaux, lord Walder, seul avec une servante, a commencé son repas sans attendre ses fils Lothar et Walder le Noir. Dévorant une tourte, il se courrouce de leur retard, mais la servante l'informe alors que ses fils sont là, en désignant le plat. Lord Walder soulève alors la croûte de sa tourte et, frappé d'horreur, voit un doigt à l’intérieur. La servante retire alors son visage et lui révèle être Arya Stark, lui déclarant que le dernier visage qu’il verra sera celui d'une Stark souriant à sa mort. Il tente de se lever, mais elle l’égorge[D 8].

Dans le bois sacré de Winterfell, Petyr Baelish tente de courtiser Sansa en lui révélant qu'il est hanté depuis toujours par l'image de lui, assis sur le Trône de Fer, avec elle à ses côtés. Sansa lui répond que c’est une belle image et s’éloigne. Il l’interpelle en lui rappelant qu’il s’est prononcé pour la maison Stark et qu’elle représente l’avenir du Nord, elle, la fille légitime d'Eddard et Catelyn Stark, née à Winterfell, plus qu'un bâtard né dans le Sud.

À l’approche du Mur, Benjen Stark laisse Bran et Meera devant un barral, car le Mur empêche le passage des morts, lui y compris. Malgré les réticences de Meera, Bran touche le visage du barral et retrouve la vision de son père à la Tour de la Joie[2]. Le jeune Eddard se précipite dans la tour, où il retrouve sa sœur, Lyanna, agonisant dans un lit ensanglanté. Elle vient de mettre au monde un garçon et demande à son frère de le protéger de la colère de Robert. Elle murmure à son oreille, puis l’implore : « Promets-le-moi, Ned, promets-le-moi »[D 9]. Une servante tend alors le nourrisson à Eddard. L'enfant ouvre ses yeux, noirs comme ceux de Jon Snow…

…qui se tient dans la grande salle de Winterfell, aux côtés de Sansa, face aux seigneurs nordiens et du Val, et aux chefs sauvageons. La victoire étant emportée, et le pire hiver depuis des siècles étant annoncé, tous souhaitent rentrer chez eux, mais Jon leur déclare que la guerre n'est pas finie, et que leur ennemi ne craint pas le froid. La jeune lady Lyanna Mormont se lève et reproche hardiment aux lords Wyman Manderly, Robett Glover et Cley Cerwyn de ne pas avoir répondu à l'appel de la maison Stark[D 10]. Elle soutient Jon en affirmant : « Nous n’avons qu’un seul roi, le sang de Ned Stark coule dans ses veines ». Lord Manderly déclare alors qu’il se rallie à Jon Snow, le Loup Blanc. Il plante son épée au sol et clame : « Il est le roi du Nord », lord Glover fait de même. Jon contemple l'assemblée lever l'épée et le proclamer « le roi du Nord ! ». Sansa sourie, mais son sourire se fige quand elle croise le regard de lord Baelish.

Chevauchant vers Port-Réal, Jaime et Bronn aperçoivent de la fumée qui s’élève dans le ciel depuis le haut de la colline où se trouvait le Grand Septuaire[D 11]. Dans la salle du trône, Cersei est proclamée reine des Sept Couronnes par Qyburn, sa Main. Cersei s’assoit sur le trône de fer et aperçoit alors Jaime, la contemplant impassible depuis la galerie, tandis que la foule répète sans enthousiasme : « Que long soit son règne ».

Les armes des Targaryen et des Greyjoy flottent sur les navires qui quittent Essos en direction de Westeros. Avec ses armées d'Immaculés et de Dothrakis, Daenerys, accompagnée de Tyrion, Varys (déjà de retour de Dorne) et Missandei, se tient à la proue du navire de tête, tandis que ses trois dragons survolent la mer.

Audiences[modifier]

  • 8,89 millions de téléspectateurs pour la diffusion en prime time sur HBO.

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. « Les vents de l'hiver » est une référence au titre prévu du sixième tome de la saga, The Winds of Winter, non paru lors de la diffusion de cet épisode.

Références[modifier]

Différences entre la série et les romans[modifier]

Icone attention.png Seules les intrigues n'ayant pas encore dépassé temporellement leur équivalent dans les romans font l'objet d'annotations.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Différences entre la série télévisée (saison 6) et les romans.
  1. Dans les romans, Loras a renoncé à toute succession en entrant dans la Garde Royale du roi Tommen. Il a deux autres frères plus âgés qui peuvent assurer cette succession à la tête de la maison Tyrell.
  2. Cette scène est absente des romans, dans lesquels Loras n'est jamais emprisonné par la Foi ni accusé de quoi que ce soit, et le procès de Cersei n'a pas encore eu lieu.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Cette scène est absente des romans.
  4. Dans les livres, Pycelle est assassiné dans ses appartements par Varys, qui lui fracasse le crâne. Ser Kevan Lannister est attiré sur le lieu du crime par un petit oiseau, et il est à son tour atteint d'un carreau tiré par Varys, avant d'être achevé par les couteaux des petits oiseaux.
  5. Dans les romans, Cersei fait détruire la tour de la Main avec du feu grégeois, mais cette destruction est motivée par l'existence des passages secrets ayant permis l'assassinat de Tywin Lannister, et l'édifice est vide d'occupant.
  6. Dans les livres, Sam n'emmène pas Vère ni le bébé à la Citadelle et les laisse à bord de La Brise Cannelle. Alors qu'il attend d'être reçu par le Sénéchal, il est abordé par un acolyte, Alleras, qui le présente à l'archimestre Marwyn.
  7. Dans les romans, c'est Arianne Martell (personnage absent de la série) qui demande à son père Doran « Quel est le vœu de notre cœur ? », et son père lui répond : « La vengeance. La justice. Le feu et le sang ».
  8. Cette scène est absente des livres, dans lesquels les Frey servis en tourte seraient Jared, Symond et Rhaegar, assassinés quelque part entre Blancport et Winterfell sur ordre de lord Wyman Manderly, qui fait servir ce plat à Winterfell lors du banquet des noces de lord Ramsay Bolton et lady « Arya Stark ». À part lui, aucun des convives ne connaît le vrai contenu de ce plat. Lord Walder Frey est toujours vivant, ainsi que ses fils Lothar et Walder, et Arya est toujours à Braavos.
  9. Dans les romans, le dialogue entre Eddard et Lyanna est retracé dans les rêves fiévreux d'Eddard Stark convalescent après la blessure qu'il a reçue dans son combat contre Jaime Lannister et ses hommes.
  10. Dans les livres, la maison Manderly a été forcée de se rallier aux Bolton car le fils aîné de lord Wyman était retenu en otage, mais ce ralliement n'est qu'une feinte. La maison Glover s'est ralliée au roi Stannis Baratheon, qui l'a délivrée des Fer-nés, mais Robett (qui n'est pas devenu le seigneur de la maison, car son frère aîné Galbart est toujours vivant) est auprès de lord Manderly. Quant à la maison Cerwyn, elle s'est ralliée aux Bolton, mais sans zèle (Cley Cerwyn est mort lors du sac de Winterfell, dont la responsabilité est faussement attribuée à Theon Greyjoy).
  11. Cette scène est absente des romans, dans lesquels Jaime ne retourne pas à Port-Réal.