Brienne de Torth

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Brienne)
Aller à : navigation, rechercher
Brienne de Torth
Image by Amok©

Identité
V.O. Brienne of Tarth, The Maid of Tarth, Beauty
Surnoms la Pucelle de Torth
Brienne la Belle
Apparence
Taille 6,5 pieds[N 1]
Statut
Rang noble
Épée Féale (AFFC)
Naissance 280
Famille
Père Selwyn de Torth
Blasons
Brienne fait partie de la maison Torth Brienne fait partie de la Garde Arc-en-Ciel Blason personnel de Brienne de Torth dans A Feast for Crows

Née vers l'an 280, lady Brienne Torth, appelée le plus souvent Brienne de Torth, est le dernier enfant en vie de lord Selwyn Torth, sire de La Vesprée. Elle n'a aucun souvenir de sa mère[1] (dont l'identité est d'ailleurs inconnue). Plus grande (elle mesure plus de six pieds de haut[N 1]) et de plus forte carrure que la plupart des hommes, Brienne est dotée d'un physique ingrat, malgré des yeux bleus magnifiques. Elle arbore une longue face chevaline constellée de taches de rousseur ainsi qu'une chevelure filasse et jaune[2][3]. Ses traits sont épais, sa bouche, démesurée et lippue au point de sembler boursouflée. Son nez déformé a été fracturé à de nombreuses reprises et sa dentition est protubérante. Ses mains sont énormes[4], ses hanches sont larges et ses membres, trapus. Son torse est bosselé, ses épaules musculeuses, ses mains longues et épaisses et elle n'a que très peu de poitrine[5]. Les moqueries que sa laideur lui ont valu l'ont rendue d'humeur taciturne et farouche et elle garde fréquemment les yeux rivés au sol[6]. Il lui est, dès lors, très difficile de se lier et elle vit dans un isolement profond. Ainsi, elle ne profite guère de l'existence, ignorant festivités et réjouissances[7].

Depuis son plus jeune âge, son rêve est de devenir chevalier et elle idéalise tant cette fonction que cela confine parfois à la naïveté[8][3]. Elle est d'ailleurs une combattante accomplie au corps-à-corps[9], mais possède également de bonnes connaissances en tactique militaire[N 2] et se montre très résistante à l'effort[8]. Elle est, de surcroît, une femme courageuse, perspicace, déterminée et dotée d'un grand sens de l'honneur[9]. Sincère et entière, Brienne peut adopter des attitudes brusques et être étrangère à la diplomatie[6]. Serviable, loyale et dévouée jusqu'au sacrifice, elle se révèle souvent d'une candeur extrême, ne pouvant imaginer les trahisons, motivations et intrigues qui agitent les grandes maisons des Sept Couronnes[5][4]. Soldat docile, adroit et efficace, elle est également une chasseuse respectable[10], une nageuse remarquable, une cavalière douée[3] et sait manier habilement un bateau[8].

Avant AGOT

Ser Cortnay Penrose fait la connaissance de Brienne à La Vesprée alors qu'elle est encore une petite fille[11]. Des rhapsodes résident souvent dans la forteresse et Brienne apprend auprès d'eux nombre de chansons qu'elle connaît par cœur. Parmi les nombreuses maîtresses de son père, l'une, originaire d'au-delà du Détroit la charme particulièrement, notamment grâce à sa voix des plus mélodieuses[1].

Comme pour toutes les filles de noble naissance, l'éducation de Brienne est prise en charge par une septa, septa Roelle. Brienne est une excellente rameuse et elle apprend à manier une barque avant même que d'apprendre à monter à cheval[8]. Son père, connaissant son amour pour les armes, lui permet d'en apprendre le maniement avec le maître d'armes de La Vesprée, ser Bonvainc. Ce dernier, reconnaissant ses qualités physiques, fait tout son possible pour atténuer sa sensibilité naturelle et la préparer à la rudesse des combats[12].

Lord Selwyn tente de la fiancer à trois reprises. Son premier fiancé est un fils cadet de la maison Caron, de trois ans son aîné, mais qui meurt deux ans plus tard d'une pneumonie à l'âge de douze ans[13]. Le deuxième est ser Ronnet Connington, de six ans son aîné (Brienne a alors douze ans), qui fait le voyage jusqu'à La Vesprée mais est tellement désappointé à la vue de Brienne qu'il rompt immédiatement les fiançailles tout en se montrant très désobligeant envers sa promise[12]. Le troisième et dernier fiancé est ser Humfrey Frétilletrique, un vieil homme de soixante-cinq ans (Brienne a alors seize ans). Il exige de Brienne qu'elle se montre plus féminine et cesse de s'entraîner aux armes. Brienne lui répond alors qu'elle n'acceptera qu'à la condition qu'il la supplante en combat singulier. Après que Brienne lui a brisé la clavicule et plusieurs côtes, ser Humfrey rompt les fiançailles[14].

En l'an 293, c'est lors d'une visite de courtoisie de lord Renly Baratheon à lord Selwyn, son vassal, que Brienne (qui a alors treize ans) tombe éperdument amoureuse du jeune lord qui vient juste de célébrer son entrée dans l'âge viril. Celui-ci se conduit en homme charmant et attentionné, attitude à laquelle Brienne n'est que peu habituée[15].

Devenue adulte, elle séjourne ensuite un certain temps à Accalmie où elle fait plus ample connaissance avec ser Cortnay [N 3].

Dans ACOK

Lorsque Renly Baratheon se proclame roi des Sept Couronnes à Hautjardin, La Vesprée étant vassale d'Accalmie, Brienne rejoint l'ost de Renly, mais plus par amour que par devoir. Elle y devient un phénomène de foire pour les chevaliers qui la surnomment ironiquement « Brienne la Belle » et qui ne voient en elle qu'une femme monstrueuse se déguisant en combattant. Elle fait même l'objet d'un pari lancé par ser Hyle Hunt, ser Ben Brousse et ser Edmund Ambrose dont le gagnant serait le premier chevalier à prendre son pucelage. Ils sont assez rapidement rejoints par ser Will la Cigogne, ser Mark Mullendore, ser Richard Portée, ser Hugh des Essaims, ser Owen Milopin, ser Raymond Quenenny, ser Robin Le Pottier et ser Harry Scyeur. L'existence de ce pari parvient toutefois aux oreilles de lord Randyll Tarly par l'intermédiaire de son fils et héritier, Dickon. Lord Randyll fait alors immédiatement cesser ce jeu et convoque Brienne pour la faire rentrer chez elle, ce que cette dernière refuse tout net[16]. Elle profite ensuite de la mêlée de Pont-l'Amer pour faire payer à chacun de ses « soupirants » ce jeu cruel. Suite à cette mêlée de laquelle elle sort vainqueur, Brienne obtient d'entrer dans la Garde Arc-en-Ciel[6], où elle porte la couleur bleue. Elle assiste, en tant que porte-enseigne de Renly, à la rencontre entre ce dernier et son frère Stannis sous les murs d'Accalmie. Le soir même, lors du conseil de guerre réunissant le roi et ses capitaines, Renly lui demande de chevaucher avec sa bannière à l'avant-garde de l'armée avec ser Loras Tyrell ; elle aurait préféré rester près de lui pour le protéger, et obtient de pouvoir l'aider à s'équiper avant la bataille. Son amour exclusif pour le roi est flagrant et soulève quelques discrets ricanements[2].

Juste avant l'aube, alors qu'elle aide le roi à s'armer, ce dernier accepte de recevoir lady Catelyn Stark, qui tente une dernière fois, sans succès, d'obtenir une réconciliation entre les deux rois Baratheon. C'est alors que, soudainement, le roi est égorgé sans que nul ne se soit approché de lui. Brienne, hurlant, soutient son corps qui s'écroule, alors que chevaliers et gardes se précipitent sous la tente. La croyant coupable du meurtre, ser Emmon Cuy et deux gardes l'attaquent, l'obligeant à se défendre avec l'épée du roi. Lady Catelyn parvient à convaincre ser Robar Royce de son innocence et il sort de la tente pour retenir les gardes. Pendant ce temps, Brienne s'est débarrassée des deux gardes et lady Catelyn assomme ser Emmon. Les deux femmes quittent la tente et s'éloignent dans l'obscurité ; lady Catelyn explique à Brienne qu'elle a vu une ombre pénétrer dans la tente, et qu'elle est certaine que c'est celle de Stannis. Brienne jure alors par trois fois de le tuer avec l'épée de Renly et rejoint l'escorte de lady Catelyn qui quitte discrètement et sans attendre le camp de Renly en pleine confusion[17].

Lady Catelyn décide d'éviter Pont-l'Amer et de revenir directement à Vivesaigues. Pendant le trajet, Brienne se montre diligente et efficace, mais, bien que toujours courtoise, distante et taciturne. Elle conserve dans ses affaires son manteau arc-en-ciel souillé du sang de Renly. Enfin, la petite troupe est rejointe, à proximité de Vivesaigues, par un groupe d'éclaireurs de ser Edmure Tully, mené par Martyn Rivers. Là, Brienne, estimant avoir fait son devoir, demande à lady Catelyn de la laisser retourner à Accalmie tenter de tuer le roi Stannis. Mais lady Catelyn parvient à l'en dissuader, et Brienne lui demande finalement de la laisser entrer à son service, à condition que, le jour venu, elle la laisse accomplir son vœu, ce que Lady Catelyn accepte[10].

Arrivée à Vivesaigues, Brienne reste constamment aux côtés de lady Catelyn, même si elle brûle de se joindre à l'ost de ser Edmure, qui part affronter l'armée de lord Tywin Lannister aux gués de la Ruffurque[1]. Le jour de l'annonce de la mort de Bran et Rickon Stark, elle accompagne lady Catelyn dans la geôle de ser Jaime Lannister. C'est avec son épée que lady Catelyn menace le prisonnier[7] pour lui faire jurer de lui ramener Sansa et Arya saines et sauves, en échange de sa libération. Brienne maîtrise le geôlier qui refuse de laisser partir ser Jaime, puis lady Catelyn lui demande de le mener jusqu'à Port-Réal, en compagnie de ser Cleos Frey[8].

Dans ASOS

Fuite

Brienne, ser Jaime enchaîné et ser Cleos Frey fuient Vivesaigues à bord d'une barque aux couleurs Tully descendant la Ruffurque. Elle rame à un rythme soutenu et ne laisse guère percevoir de signes de fatigue. En butte aux railleries de son prisonnier au sujet de son physique, Brienne se renfrogne mais sans se laisser intimider et lui lance à plusieurs reprises qu'il est un monstre. Parvenant à manœuvrer l'embarcation avec efficacité malgré sa méconnaissance du fleuve, elle s'attire toutefois les compliments de ser Jaime. Alors qu'ils aperçoivent les vestiges fumants d’une auberge et un chêne couvert de pendues, Brienne décide d’accoster pour enterrer dignement ces innocentes victimes de la guerre. Après avoir gagné la rive, ils découvrent que les cadavres sont ceux de servantes qui ont été exécutées pour avoir couché avec des soldats Lannister. Alors que Cleos et Jaime font des suppositions sur les auteurs de ce forfait, Jaime apprend que lord Roose Bolton tient désormais Harrenhal et il alerte Brienne sur le fait que le Trident et la route Royale sont probablement surveillés. Tandis qu'elle s'est hissée dans l'arbre pour détacher les dépouilles, son labeur est interrompu par l’approche d’une embarcation Tully lancée à leurs trousses et ils rejoignent leur barque promptement. Brienne fait son possible pour semer les poursuivants mais ils sont finalement rattrapés par la galère fluviale conduite par ser Robin Ryger. Jaime propose alors d’être libéré pour affronter l’ennemi mais Brienne lui rappelle fermement qu'il est sous sa protection. Les deux bateaux se trouvant à cinquante pas, Jaime tente des pourparlers qui sont un échec puis cède à la provocation et leur barque subit une volée de flèches. Brienne, résolue, manœuvre avec habileté puis confie la barre à ser Cleos et la rame à ser Jaime avant de profiter de l'ombre offerte par la forêt qu'ils longent pour plonger et gagner la berge afin d'entamer l’ascension de la falaise la plus proche. Jaime fait diversion en haranguant ser Ryger tandis que Brienne rejoint discrètement le sommet. Alors que les archers s'apprêtent à décocher leurs flèches, elle fait basculer des blocs rocheux sur la galère, abattant son mât et trouant sa coque. L’embarcation sombre rapidement pendant que Brienne - après avoir plongé de la falaise - regagne la barque, aidée contre toute attente par Jaime qui lui fait ensuite le reproche de les avoir rejoints[8].

Débarquant à l'auberge de l'Homme à genoux après environ deux semaines de navigation[N 4], les voyageurs - qui la pensent déserte- espèrent pouvoir s'y reposer et découvrir ce qu'il s'y est passé. Ils ont la surprise de constater qu'elle est habitée et - après avoir été menacés d' une arbalète - parviennent à se faire servir un maigre repas par leur hôte. L'homme qui occupe les lieux leur apprend que les propriétaires ont été tués par des soldats et qu'il les a investis avec sa femme et un orphelin qu'ils ont recueilli. Ayant aperçu la voile Tully, il leur demande des nouvelles de Vivesaigues et leur déconseille de se rendre à Port-Réal, le roi Stannis Baratheon et ses armées se trouvant sous les murs de la ville. Il leur suggère de fuir la route Royale, fréquentée par des troupes Lannister, Stark et des hommes en rupture de ban. Il leur apprend également que deux bateaux coulés ont ensablé le chenal et qu'il est impossible de rejoindre Viergétang par la voie fluviale. De plus, des brigands ainsi que Béric Dondarrion se trouvent dans les environs et lord Bolton tient le gué des Rubis. Il leur conseille donc de passer par les terres et Brienne en profite pour lui demander des chevaux. Elle parvient à négocier les trois montures restantes dans l'écurie - qui semble avoir été récemment pleine - et des provisions contre de l'or et leur barque. Alors que leur hôte leur propose de passer la nuit sur place, Brienne - soupçonnant un piège - choisit de reprendre la route après avoir libéré de ses chaînes de pied Jaime pour qu'il puisse monter la carne qu'elle lui a attribué. Avant de les quitter, l'homme insiste pour qu'ils coupent à travers bois et Brienne - alertée par l'intérêt qu'il a manifesté pour leur parcours - décide d'emprunter un autre chemin. Elle finit par consentir à une halte durant la nuit au cours de laquelle Jaime ne peut s'empêcher de l'asticoter. Alors qu'elle lui rappelle son parjure, ses manquements à ses vœux de chevalier et qu'elle lui demande les raisons de son entrée dans la Garde Royale, il répond avoir aspiré à cet immense honneur. Brienne, qui juge la réponse insatisfaisante, lui rappelle son serment de protéger le roi Aerys le Fol malgré sa cruauté et ses psychoses ; Jaime lui assène que le rumeur prétend qu'elle a assassiné le roi Renly et se gausse ensuite de ses justifications avant de lui demander quel camp l'a rétribuée pour ce forfait ou si elle l'a assassiné par dépit amoureux. Intérieurement furieuse, Brienne lui répond qu'être chevalier est un immense honneur qu'il a bafoué ; il la rabroue en lui rappelant les faits d'armes qu'ils lui ont valu d'être adoubé et lui demande de lui épargner sa rancœur d'être née femme et de ne pouvoir prétendre à la chevalerie. Blessée, elle s'éloigne puis le réveille quelques heures plus tard en lui bottant les côtes avant qu'ils ne reprennent la route[3].

Captivité

Les pluies d'automne et la destruction de nombreux ponts contraignent les voyageurs à longer les rives pour trouver des gués. Parvenus à Viergétang, ils constatent que la ville est en ruine et que les campagnes environnantes ont été incendiées. Provoquant toujours Brienne sur sa virginité et son physique, ser Jaime entonne Six Belles au Bain dans la cité dévastée et persiste à l'appeler « fillette ». Après avoir quitté les lieux, Brienne décide d'emprunter la route pour Sombreval, qui, bien que plus risquée, est plus rapide. Ils tombent alors dans une embuscade menée par des archers au cours de laquelle ser Cleos Frey - qui s'est pris le pied dans son étrier en sautant de selle - se fracasse le crâne contre les pierres. Brienne est alors blessée par deux flèches mais suit la charge impulsée par Jaime afin de faire fuir leurs assaillants. Ce dernier demande ensuite à récupérer les vêtements, l'épée et la monture de son cousin défunt dont la mort le laisse indifférent, ce qui la scandalise avant qu'elle s'oppose à ce qu'il monte armé. Alors qu'ils se disputent à nouveau, Jaime s'empare - mains menottées - de l'épée de Cleos et entame un combat avec elle. Durant leur passe d'armes, il est mis à mal par l'endurance de son adversaire ainsi que par sa capacité à parer les coups et écope d'une estafilade au front. Il parvient toutefois à la blesser à la cuisse puis chute et poursuit leur combat au corps-à-corps avant qu'elle ne reprenne le dessus et menace de le noyer. Le bruit de leur lutte attire sur eux une troupe des Braves Compaings et Brienne tente de leur proposer de l’argent avant que ceux-ci ne la menacent de viol. Alors que Jaime demande à parler à leur chef, il est reconnu par Urswyck. Ce dernier lui apprend que Varshé Hèvre est devenu lord d'Harrenhal et la défection des mercenaires qui ont rejoint le camp de lord Roose Bolton. Une remarque de Jaime lui valant d'être rué de coups, Brienne intervient pour plaider qu'ils sont envoyés par lady Catelyn puis, frappée à son tour, elle tente de se battre avant d'être finalement maîtrisée par quatre mercenaires ; durant la lutte, elle perd deux dents et son visage est couvert de contusions. Ils sont emmenés ligotés dos-à-dos pendant que Cleos est dépouillé de ses effets et Jaime lui conseille de ne pas résister lorsqu'elle sera violée afin qu'elle ne perde pas la vie. Il tente ensuite de soudoyer son kidnappeur en lui promettant l'or de Castral Roc, le pardon du roi, une place de chevalier et les saphirs de Torth puis essaie de l'impressionner en lui rappelant que lord Tywin se vengera inéluctablement ; à sa grande surprise, il reçoit une gifle. Alors que Brienne lui reproche d'avoir menti au sujet des saphirs, Jaime, passablement irrité, lui explique que moins sa rançon sera élevée, plus tôt débuteront les viols. Ils sont ensuite menés devant Varshé - qui vient de piller un septuaire - qui fait taire Brienne qui tentait de plaider leur cause en la faisant frapper par Rorge. Ce dernier modère cependant sa violence sur les conseils d'Urswyck qui lui demande de ne pas la blesser grièvement afin d'obtenir d'elle un monceau de saphirs. Connaissant la cupidité de Varshé, Jaime tente de le gagner à sa cause en rappelant que son père paiera cher pour sa personne. Contre toute attente, Varshé - qui souhaite envoyer un message à Tywin- fait plaquer Jaime à terre et trancher sa main d'épée par l'arakh de Zollo[9].

Sur la route vers Harrenhal Jaime, qui perd régulièrement conscience en raison de la douleur et qui est pris de fièvre en raison de l'infection occasionnée par sa blessure, tombe à deux reprises de selle ; il est alors ligoté avec Brienne sur la même monture. Cette dernière demeure mutique et est contrainte de nettoyer les vomissures et excréments de Jaime lorsqu'il se souille. Un jour, alors que Jaime fait une pitoyable tentative pour combattre ses kidnappeurs, il est rapidement mis à mal. Lorsque Brienne lui demande ce qui a pu motiver un geste aussi insensé, il lui répond qu'il désire mourir ; l'accusant de lâcheté, elle l'enjoint de prendre des forces pour pouvoir se venger. Elle est ensuite rouée de coups par Rorge qui lui intime de se taire. Un soir, ils entendent Huppé le Louf, Rorge et Zollo se disputer pour savoir qui la violera en premier. Jaime lui conseille de se retrancher dans son for intérieur pour ne pas faire un geste qui la condamnerait. Il la sauve cependant en hurlant le mot saphirs, ce qui rameute Varshé et Urswyck qui ordonnent à leurs hommes de la laisser vierge afin d'empocher une conséquente rançon. Les captifs sont ensuite gardés toute les nuits et Brienne remercie Jaime de son acte bien qu'elle n'en comprenne pas les motivations ; il en profite pour lui rappeler que ce sont ses mensonges qui l'ont sauvée. Parvenus dans la forteresse, ils sont exhibés en triomphe par Varshé. Pleine d'espoir, Brienne lance à Jaime que les Bolton sont les bannerets des Stark, ce qui ne le rassure guère et il lui montre alors les têtes qui ornent les créneaux. Ils sont finalement menés devant lord Bolton et cinq membres de la maison Frey. Se présentant à eux, elle clame qu'elle est liée à la maison Stark par serment et s'attire un crachat d'Aenys Frey à ses pieds qui lui apprend que le roi Robb Stark les a trahis. Elle accuse le coup en disant qu'elle n'est pas au courant et que lady Catelyn l'a chargée de remettre Jaime à Tyrion à Port-Réal mais Urswyck soutient qu'elle ment. Ses interlocuteurs n'ont cure de ses propos et chacun se demande ce qu'il convient de faire de Jaime avant que lord Roose ne les rappelle à l'ordre. Il apprend ensuite à Varshé et à ses captifs que lord Rickard Karstark - à qui Varshé souhaitant vendre Jaime - n'est plus et que les Lannister désormais alliés aux Tyrell ont prévu d'unir Joffrey à Margaery. Brienne - qui pensait que Sansa allait devenir reine - est soufflée par la nouvelle. Alors que Jaime est emmené pour être confié aux soins de Qyburn, lord Bolton la fait libérer en s'excusant des traitements qu'elle a subis. Elle en profite alors pour dire que ses kidnappeurs ont tenté de la violer et qu'elle souhaite récupérer son armure. Lord Bolton lui précise qu'elle n'en a nul besoin et la fait accompagner à ses appartements. Lorsque Qyburn traite Jaime, ce dernier lui demande de s'occuper d'elle, la blessure qu'il lui a occasionnée la faisant encore boiter[5].

Après un séjour de plusieurs jours[N 5], lord Bolton fait savoir à Brienne qu'il désire souper avec elle et Jaime. Elle est alors invitée à se laver dans les bains du château où Jaime la rejoint dans la même cuve après avoir congédié les serviteurs présents. Marquant son déplaisir, elle se montre revêche et lui tourne le dos. Irrité par son attitude, il agite son moignon en lui disant qu'elle devrait se réjouir de la perte d'une main qui a commis tant de forfaits et qu'il n'est pas étonnant que Renly ait perdu la vie avec un tel gardien. Furibonde, elle sort prestement de l'eau avant qu'il ne s'excuse et reconnaisse ses mérites. Défiante, elle lui rétorque qu'elle ne peut envisager de faire confiance à un parjure et Jaime, exaspéré, lui répond que le roi Robert Baratheon l'a été bien plus que lui. Dans son infinie naïveté, elle prend la défense de ce dernier, n’envisageant pas qu'il ait pu agir pour d'autres motifs que l'honneur et l'amour. Emporté par la fièvre, il lui raconte comment il fut contraint d'assassiner Aerys le Fol et ses pyromants pour sauver les habitants de Port-Réal et son propre père. Sa confidence laisse Brienne dans la confusion et elle est contrainte de le sortir de l'eau avant qu'il ne perde connaissance. Après avoir appelé Qyburn à la rescousse, elle se charge de le laver et de le vêtir avant le repas. Elle est ensuite contrainte de revêtir la robe trop petite que lui a ramenée le mestre déchu et qui lui confère une allure grotesque avant d'enjoindre Jaime de boire la décoction censée lui redonner un peu de vigueur. Ce dernier cramponné à son bras, ils se rendent auprès de lord Bolton. Lorsque ce dernier apprend à ses hôtes que le roi Robb a épousé Jeyne Ouestrelin en lieu et place d'une Frey, elle est scandalisée et rétorque qu'il ne se serait jamais parjuré ; Roose lui intime alors de ne pas mettre sa parole en doute. Elle est ensuite abasourdie en apprenant qu'Arya Stark est encore en vie et que lord Bolton compte la renvoyer dans le Nord. Elle rappelle peu après à son interlocuteur que ser Jaime doit être échangé contre les filles de lady Catelyn, ce à quoi il lui répond que le message envoyé par lord Edmure Tully précisait qu'ils étaient des fugitifs et qu'elle s'est rendue coupable de trahison. S'apprêtant à quitter la table, elle affirme qu'elle est la féale de lady Stark mais lord Bolton lui rétorque qu'il est aux ordres du roi et qu'il n'a jamais été dans ses intentions de libérer Jaime. Il l'amène toutefois à se rasseoir en lui confiant qu'il a le projet de faire ramener Jaime à Port-Réal puis confie que Robb est en train de perdre la guerre, ayant subi la défection de la plupart de ses soutiens. Brienne insiste une nouvelle fois pour que les filles de Catelyn soient renvoyées à leur mère en échange de Jaime et elle est catastrophée lorsqu'elle apprend que Sansa a été mariée à Tyrion. Lord Bolton lui assène enfin le coup de grâce en lui révélant que, ne souhaitant pas frustrer Varshé de ses deux captifs, il la laisse entre ses mains après son départ pour les Jumeaux dans le but d'assister aux noces de lord Edmure et de Roslin Frey[4].

Lord Selwyn de Torth, le père de Brienne, offre trois cents dragons d'or à Varshé Hèvre pour sa libération. Le mercenaire, qui s’imagine que lord Selwyn est richissime en raison des prétendus saphirs qui abonderaient à Torth, s'estime floué. Il décide donc de ne pas lui restituer sa fille et la fait examiner par Qyburn afin de déterminer si elle est toujours vierge dans le but de ne pas contracter de maladies vénériennes en la violant. Varshé tente ensuite d'abuser d'elle mais elle se défend et lui sectionne l'oreille. Après le départ de Roose Bolton et de Jaime, Varshé Hèvre décide - pour se venger - de divertir ses hommes en organisant un combat entre un ours et Brienne munie d'une épée factice. Elle y est découverte - toujours accoutrée de sa robe ridicule - par Jaime qui, après un cauchemar, a enjoint son escorte de rebrousser chemin pour lui porter secours. Sous l’œil amusé des Pitres et leurs injures, elle a déjà écopé de nombreuses griffures ; il constate alors qu'elle n'a rien perdu de son endurance ni de sa capacité à esquiver puis découvre qu'elle ne dispose que d'une épée de tournoi. Elle est abasourdie lorsqu'il la rejoint dans l'arène où il lui demande de se poster derrière puis il provoque l'animal pour l'attirer avant que les arbalétriers de Walton Jarret d’Acier n'abattent la bête. Sous la menace des Nordiens, Varshé est contraint de laisser partir sa captive. Lorsqu'elle demande à Jaime pourquoi il est revenu la chercher, il lui répond qu'il a rêvé d'elle[18].

En chemin pour Port-Réal, Brienne réclame tout au long du parcours à pouvoir récupérer son armure et son épée, ce à quoi Jaime répond par des sarcasmes. A Bois-Mouchy, ils apprennent la mort du roi Robb et de lady Catelyn durant les Noces Pourpres ainsi que la défection de leurs bannerets, ce qui laisse Brienne dévastée. Malgré les tentatives de réconfort de son compagnon de route, elle est proprement anéantie et ne réagit même plus à ses quolibets. Par la suite, son attitude renfrognée et hagarde ainsi que son mutisme exaspèrent Jaime durant le reste du trajet. A leur arrivée, elle déplore ne pas avoir pu remplir sa mission de restituer ses filles à lady Catelyn. Jaime lui propose successivement de la renvoyer à Torth, de lui trouver une place à la Cour et d'occuper un poste dans le guet de Port-Réal mais elle refuse au motif qu'elle ne désire pas servir des parjures et des assassins. Lorsqu'ils arrivent dans le Donjon Rouge, Brienne croise ser Loras Tyrell qui est devenu membre de la Garde Royale. La croyant coupable du meurtre de Renly, il l'interpelle violemment et la défie en duel malgré les dénégations désespérées de la jeune femme. Jaime l'enjoint de rengainer mais Loras le contourne par deux fois en lui rétorquant que ce ne sont pas ses affaires, contraignant le lord Commandant à l'immobiliser avant de le rappeler à l'ordre dans des termes particulièrement crus. Après que ser Balon Swann l'a exhorté à obéir à Jaime, Loras se décide à obtempérer mais exige l'arrestation de Brienne pour régicide. Afin de le calmer et de la protéger, ser Jaime demande à ce qu'on emmène cette dernière dans une cellule de tour où elle sera placée sous bonne garde. Affreusement blessée dans son honneur, Brienne rejoint sa prison escortée par ser Balon et des soldats du guet[19].

Jaime ayant finalement réussi à convaincre Loras, il fait libérer Brienne et lui offre son épée en acier valyrien, Féale, lui donnant pour mission de retrouver Arya et Sansa et de tenir pour lui la promesse qu'il a faite à lady Catelyn de retrouver ses filles[20].

Dans AFFC

Vers Sombreval

N'ayant aucun indice sur la position éventuelle d'Arya, Brienne part à la recherche de Sansa Stark. Après avoir fait le rapprochement entre la disparition de Sansa et celle de ser Dontos, elle écume les routes du royaume en demandant si quelqu’un aurait vu sa jeune sœur de treize ans accompagnée d’un chevalier bedonnant ou d’un fol. Sur la route entre Rosby et Sombreval, elle rencontre deux chevaliers errants qui l’invitent à partager leur repas. Le premier Creighton Longuebranche est un incorrigible vantard, tandis que le second, Illifer le Sans-le-Sol, est plutôt taciturne. Celui-ci la reconnaît et avertit son compère qu’ils ont là la femme qui a assassiné Renly Baratheon. Il reconnaît également son écu aux couleurs de la maison Lothston aujourd’hui disparue. Elle parvient cependant à les convaincre de son innocence, et ils décident de voyager de conserve. Le lendemain, sur la route de Sombreval, ils croisent successivement un groupe de moines qui leur demande, sans succès, de les accompagner à Port-Réal, et une caravane marchande accompagnée d’un autre chevalier errant qui se rend, elle, à Sombreval. Le chevalier en question, ser Ombrich de Gorge Ombreuse, surnommé « la Souris démente », petit chevalier portant bien son surnom, devine tout de suite l’objet de la quête de Brienne, et lui propose de s’associer sitôt la caravane marchande arrivée à destination. Brienne préfère feindre mais se rend compte que si ser Ombrich a fait le rapprochement entre Sansa et Dontos, d’autres auront fait de même. Le soir, la caravane arrive dans une auberge où les compagnons décident de se reposer[15].

Brienne parvient à Sombreval où elle continue seule sa recherche de Sansa. Le mestre du seigneur local lui apprend que d'autres l'ont précédée sans succès et il la renseigne sur l'histoire de la maison Hollard et sur le Défi de Sombreval qui causa la fin de la lignée. Plus tard, un moine révèle à Brienne avoir récemment rencontré à Viergétang un bouffon qui se cachait des autorités et qu'elle devrait se renseigner là-bas auprès d'un certain Dick Main-leste[14]. Brienne prend donc la route de Viergétang mais s'aperçoit qu'elle est suivie par un garçon qu'elle a déjà remarqué plusieurs fois. Surprenant le garçon, elle l'interroge sur son identité et il lui révèle être Podrick Payne, l'ancien écuyer de Tyrion. Podrick est à la recherche de son maître et a décidé de suivre Brienne, pensant que si elle retrouvait Sansa, lui même retrouverait Tyrion. Elle accepte finalement qu'il l'accompagne en tant qu'écuyer.

Brienne et Pod gagnent Viergétang et y rencontrent une vieille connaissance, ser Hyle Hunt, qui s'était méchamment joué d'elle à l'époque où elle servait Renly. Ser Hyle l'amène devant lord Randyll Tarly, qui a été chargé de ramener l'ordre dans la région. Celui-ci la reçoit froidement avant de lui donner congé et Brienne se met alors en quête de Dick Main-leste, qu'elle trouve dans une taverne. Ce dernier révèle à Brienne qu'il a envoyé un bouffon dans les ruines d'un château où il prétendait qu'un bateau viendrait le chercher et se propose de la guider jusque là-bas[13].

Les Murmures

Brienne et Podrick suivent Dick Main-leste. À l'est de Viergétang, ils longent la côte pour rejoindre la presqu'île de Claquepince et le château des Murmures. Les villages s'estompent puis deviennent des hameaux. Ils profitent d'une étable pour se mettre à l'abri de la pluie et se reposer avant de repartir le lendemain. Le chemin se réduit à une sente lorsqu'ils arrivent au Repayre Patybulayre de la maison Brune. Ils passent la falaise quand Pod remarque, à quelques milles derrière eux, un cavalier semblant les suivre. Ils continuent leur route dorénavant à travers bois et après une dernière halte, voient surgir des frondaisons le château des Murmures, lequel tire son nom du bruit produit par le ressac des vagues dans les grottes au pied de la falaise. Brienne donne une épée à Dick et demande à Pod de lui rapporter Féale puis de rester pour garder les chevaux tandis qu'ils vont inspecter les ruines.

À peine entrés, Brienne est stupéfaite de voir Timeon, Pyg et Huppé le Louf faire irruption. Elle comprend alors que Sansa n'est pas avec eux et qu'ils n'ont pas suivi le bon fou. Alors que Timeon et Pyg s'approchent d'elle, Huppé brise la rotule de Dick à l'aide de sa plommée. Brienne engage le combat et tue Pyg en premier. Elle se rapproche ensuite de Timeon tandis que le Louf achève Dick en lui écrasant le visage de son arme. Les deux hommes l'acculent au bord du précipice quand Pod, juché sur le mur, lance une pierre qui atteint le fou à la tête. Il n'en faut pas plus à Brienne pour tuer Timeon. Brienne fait ensuite creuser une fosse pour Dick au fou passablement étourdi par le choc mais, au moment où elle dépose le corps dans la tombe, le Louf tente de la tuer avec une pierre. Ayant anticipé sa réaction, Brienne lui plante sa dague à plusieurs reprises dans le corps. Ser Hyle arrive lorsque la bataille est finie et aide Brienne à donner une sépulture à Dick puis lui avoue qu'il les a suivis sur ordre de lord Randyll Tarly[12].

Le Limier

De retour à Viergétang, Brienne est reçue par Randyll Tarly qui cherche à la renvoyer à Torth. Devant son refus, il lui enjoint de quitter la ville au plus tôt. Brienne décide donc de se lancer sur la piste de Sandor Clegane et, toujours accompagnée de Podrick Payne et Hyle Hunt, se joint à un septon itinérant, septon Meribald, qui part faire sa tournée du Conflans. Meribald leur rapporte qu'une immense meute de loups menée par une louve gigantesque[N 6] rend la région dangereuse, puis se lance dans un plaidoyer passionné en faveur des hommes en rupture de ban[16].

Sur la route de Salins, le groupe s'arrête sur l’île de Repose où ils sont reçus par une communauté de croyants et où ils apprennent que Salins a été incendiée par des bandits. Après s’être sustentés, le frère Doyen conduit Brienne à sa demeure pour la nuit. Une discussion s’ensuit durant laquelle le Doyen demande à Brienne l'objet de sa quête. Elle lui explique alors qu’elle est à la recherche de Sansa Stark enlevée par le Limier. Le frère lui apprend qu’elle se trompe et que Sandor Clegane a capturé Arya Stark et non Sansa. Il lui annonce également que le Limier est mort[16] et qu’un homme ayant perpétré meurtres et viols à Salins s'est certainement emparé de son heaume caractéristique. Malgré la suggestion du frère qui lui conseille de rentrer chez elle, Brienne reste déterminée à retrouver Sansa.

Brienne et ses compagnons poursuivent leur périple le long d'une route parsemée de cadavres pendus, ceux des hors-la-loi ayant ravagé Salins, et arrivent à une auberge tenue par des enfants dont le plus âgé n'est autre que Gendry. Frappée par sa ressemblance avec Renly, Brienne questionne le jeune forgeron et en déduit qu'il est un bâtard de Robert, leur discussion est interrompue par l'arrivée de cavaliers que Brienne identifie comme étant Mordeur et Rorge[N 7]. Brienne provoque délibérément ce dernier qui court l'affronter et, au terme d'un violent combat, l'achève. Elle est aussitôt assaillie par Mordeur qui la jette à terre et l'écrase de tout son poids. Alors qu' étranglée et incapable de se libérer, Brienne se fait arracher une partie de la joue, Gendry transperce Mordeur de son épée[21]. Elle perd alors connaissance.

Brienne reprend conscience alors qu’elle est transportée pieds et poings liés à dos de cheval par les membres de la fraternité sans Bannière l’ayant identifiée comme une alliée des Lannister. Ceux-ci comptent la faire comparaître, avec Podrick Payne et ser Hyle, devant la mystérieuse lady Cœurdepierre qui leur tient lieu de chef. Ressassant ses échecs successifs dans les missions confiées par lady Catelyn et ser Jaime, Brienne alterne de brefs réveils avec un sommeil fiévreux peuplé de cauchemars.

Une fois dans la grotte servant de refuge aux brigands, elle est soignée par un vieil homme qu’elle reconnaît comme étant Thoros de Myr. Celui-ci lui apprend les morts de Sandor Clegane et de Béric Dondarrion. Enfin présentée devant Lady Cœurdepierre, Brienne reconnaît en elle les traits déformés de Catelyn Stark et apprend comment Dondarrion a donné sa vie pour la ressusciter. Face aux accusations de trahison, elle rappelle, sans convaincre, la vraie nature de sa mission de protection de Sansa et Arya confiée par Jaime. Catelyn lui offre de se racheter en tuant le Régicide, ce que Brienne ne peut se résoudre à accepter. Elle est donc condamnée avec Podrick et Hyle, conduite à l’extérieur, et pendue[22]. Elle crie alors un mot[N 8].

Dans ADWD

La jeune femme retrouve ser Jaime Lannister alors que celui-ci fait étape avec son armée dans le village de l'Arbre-sous. Grièvement blessée au visage, elle lui dit avoir localisé Sansa Stark, prétendument retenue par le Limier. Elle demande à Jaime d'aller seul avec elle la retrouver, sans quoi Sandor Clegane menace de tuer la jeune Stark[23].

Dans la série télévisée

Icone serieTV.png Brienne de Torth est interprétée par l'actrice Gwendoline Christie dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Notes et références

Notes

  1. 1,0 et 1,1 Interrogé sur la taille de Brienne, George R. R. Martin a répondu qu'elle est plus petite que Sandor Clegane et à peu près la même taille que Robert Baratheon (cf. SSM : Brienne of Tarth, du 31 janvier 2001) qui fait lui-même six pieds et demi de haut (cf. A Game of Thrones, Chapitre 13, Eddard).
  2. Lorsqu'elle assiste depuis Vivesaigues aux assauts de lord Tywin Lannister contre les gués de la Ruffurque, elle anticipe parfaitement les actions des protagonistes (cf. A Clash of Kings, Chapitre 46, Catelyn).
  3. La date de ce séjour est incertaine, Brienne étant alors déjà amoureuse de lord Renly Baratheon ce qui place cet événement après l'an 293 (cf. A Feast for Crows, Chapitre 05, Brienne), mais la guerre des Cinq Rois ne semble toutefois pas encore commencée (cf. A Clash of Kings, Chapitre 43, Davos).
  4. D'après la chronologie de la saga.
  5. Deux semaines environ, d'après la chronologie de la saga.
  6. Il s'agit vraissemblablement de Nymeria.
  7. C'est d'ailleurs ce dernier qui a volé le heaume du limier et s'en est coiffé.
  8. Icone book.pngCette section concerne un volume de la saga qui n'est pas encore paru en français. Elle est masquée afin d'éviter les spoilers.
    Cliquez sur "Développer" si vous souhaitez en savoir plus.

    Ce mot n'a pas encore été révélé dans les romans, mais il l'a été par l'auteur lors d'une convention : il s'agit du mot "Sword" (« Épée »), cf. Interview de George R.R. Martin à la MisCon 2012.

Références